Cabotage en Martinique

Nous nous promenons le long des côtes martiniquaises. Nous avons passé noël dans l’Anse d’Arlet où nous sommes allés à la messe de minuit dans la petite église qui borde la plage. Les gens sont très sympas et chaleureux.Nous avons plongé avec les tortues qui nageaient à proximité du bateau. La pluie s’est un peu calmée même si le temps reste couvert. Thibault a perdu ses lunettes dans les rouleaux sur la plage à proximité de Sainte Anne. Nous avons donc dû nous rendre dans la Commune de Schoeler afin de trouver un opticien. Celui-ci nous commande les lunettes qui seront livrées en Guadeloupe dans trois semaines. Par ailleurs, nous avons de nouveau fait une promenade en tongues dans la boue ce qui s’est terminé par deux paires de tongues foutues et un retour au bateau à la tombée du jour. Bref, rien de bien nouveau sous le ciel antillais par rapport à nos habitudes … Nous croisons de nombreux oiseaux dont un pélican et des frégates.Nous avons vu également un manicou (petit rongeur) et des crabes de terre. Je ne peux malheureusement pas publier les photos pour le moment par manque de wifi.

Bernard prend en main le cata et Monique est un peu impressionnée par la taille du Zanzibar qui est néanmoins très confortable pour nous loger tous les sept.

Nous allons nous rendre demain vers la presqu’île de la Caravelle, sur la côte au vent, où nous réveillonnerons avant de partir pour la Dominique.

Le Rocher du Diamand

Rocherdiamand

Sainte Anne

Saint Anne

Le manicou

Manicou

Balade à proximité de Sainte Anne

Balade

Go to l’Anse d’Arlet

Lien

Go to l’Anse d’Arlet (dans la baie de Fort de France)

Coucou, les amis!

Oui, ici, il ne neige pas et nous ne parvenons plus à sortir les filles de l’eau. Par contre, il pleut 6 fois par jour, une pluie rafraichissante mais qui s’accompagne parfois de beaucoup de vent. Nous avons décoré le bateau avec quelques guirlandes et boules et nous sommes à la recherche d’un petit palmier pour remplacer notre traditionnel sapin de noël.  Bizarrement, alors que nous avions plein de réseau au Cap Vert, nous avons toutes les difficultés du monde pour en avoir ici. C’est peut être pour cela que les Martiniquais ont conservé leurs cabines téléphoniques…

Nous avons acheté une carte 3 G pour pouvoir communiquer avec vous depuis le bateau mais j’ai téléchargé 6 photos et mes 30 euros de connexion sont déjà partis en fumée. Alors pour la suite des photos, il va falloir attendre que j’aille me prendre une bière dans un café. Je vais finir alcoolique à ce train là!

Merci beaucoup pour tous vos messages sur le blog qui nous touchent beaucoup, surtout à moi, qui suit si loin de mes montagnes et qui est parfois le mal du pays…

Je ne peux malheureusement pas vous répondre individuellement sur le blog mais je peux le faire par mail, dès que je serai connectée.

Merci à vous, Mme Debavelaere, maîtresse d’Enora pour vos messages sur le blog et par mail. Enora vous répondra prochainement quand je parviendrai à la sortir de l’eau. Joyeux noël à vous et à Manel. Pouvez vous transmettre notre bonjour à toute l’équipe de l’école de Bonne et leur dire que je tire vraiment mon chapeau à tous les professeurs d’école pour leur boulot avec les enfants? Je serai d’ailleurs extrêmement ravie de vous confier à nouveau les miens à mon retour et de retourner auprès de mes élèves de 18 ans, qui peuvent être aussi casse-pieds mais beaucoup moins exigeants… Louane transmet également son bonjour à son maître Mr Camps, à qui elle me compare régulièrement quand elle en a marre de sa mère. « Mais, Mr Camps, lui, il ne faisait pas comme ça… »

Maman, joyeux noël avec Hugo et Emma à qui je fais d’énormes bisous et qui restent dans mon cœur de l’autre côté de l’Atlantique. Je pense aussi à Franck et Calou et à tous leurs gars Demazy qui doivent se préparer à réveillonner à Chambéry. Un petit coucou également à toi, ma cousine Fanny ainsi qu’à Fred, Adèle, Marius et à votre p’tit dernier Stanislas à qui je fais un gros calin.

Gaël et Nath je vous embrasse très fort, j’espère que vous êtes bien au chaud dans votre nid douillet à Alby et je vous souhaite plein de courage pour le boulot et les dates de concert. Je vous avais dit que je vous enverrai notre projet de parcours pour que vous veniez nous voir. Je ne l’ai pas encore fait car nous avons eu du mal à prévoir précisément où nous allions passer et quand. Je vous donne quand même les dernières infos. Nous remontons de la Martinique à la Guadeloupe jusqu’à la mi janvier puis, nous devrions remonter encore jusqu’aux Iles vierges et jusqu’aux Caïcos Island (en Février). Nous serons normalement à Cuba en Mars puis aux Bahamas en Avril (billet 600 euros l’aller-retour). Bernard nous rejoint début Mai aux Bahamas, avec peut-être Olivier Quemener (ce serait cool, Olivier si tu pouvais être de la partie!) pour le retour jusqu’aux Acores. Cela serait donc génial si vous pouviez venir nous voir: soit aux Bahamas en Avril soit aux Acores en Juin. Qu’en pensez-vous?

Merci aussi à papa pour les messages de félicitations qu’il envoie à Gaëtan à chaque fois qu’il pêche. Et t’as vu? moi aussi j’ai pêché un thazard! Je pense que tu aimerais la Martinique car cela me fait penser à la Corse. Prends donc un billet en last- minute pour venir nous voir en Guadeloupe! (avant le 15 janvier) Et bonnes fêtes à toi et Annie!

Xavier, vous aussi, vous nous manquez! Il faudra que nous nous arrangions pour nous refaire un tour ensemble une autre fois, quand le moment sera propice. Gros gros bisous à Manue, Romane et Simon.

Yann, futur papa! Nous sommes très contents pour toi et Emilie. Nous nous réjouissons par avance de la naissance de votre petite fille dans quelques mois.

Merci à toi, Titine qui est notre plus fidèle lectrice et avec qui nous avons partagé tant de bons moments en bateau que tu es encore un peu avec nous à bord! Et si tu venais vraiment?

Coucou, les Dalmatiens! Pendant vos vacances de Février, nous serons aux Caïcos Islands. Est-ce que vous pensez pouvoir venir quand même? Le programme a changé car le bateau remonte mal au vent et nous ne pouvons pas faire tout ce que nous avions prévu auparavant.

Merci aussi à François et Françoise et à leurs infos sur l’école, bises à Laure et Julie. Coucou, les Mam’s à qui je fais de gros bisous et à Véro à qui je penserai quand je danserai au 31!

Hello les Messagers! Bonnes fêtes à vous aussi, en espérant que la neige arrive pour le ski!

Jacques et Isa, bande de lâcheurs! Je ne crois pas que vous viendrez nous voir à aucun moment de notre parcours! C’est dur quand même d’être privé de vous pendant un an. Gros bisous quand même aux enfants et un grand bonjour aux familles Henriot et Dimier.

Bonnes fêtes à Valou, Salem, Meddhi et Sarah et merci pour tous vos petits messages bien sympathiques.

Bon noël aussi à vous les Lavorels, qui avez eu le courage de nous rejoindre, vous, et de partager quelques heures de notre bazar sur l’eau. Noura peut écrire à Enora en passant par notre adresse email. Je lui transmettrai.

A bientôt!!!

Anse d'Arlet

Sapinnoel Bernardcordes BainEnora

Préparatifs de Noël à la Martinique

Lien

Préparatifs de Noël à la Martinique

Nous sommes au Marin où nous avons remis le bateau en état après notre traversée. Nous avons bien fêté notre arrivée avec Filao et Cyrano. Steph et Daph nous ont offert le champagne! Ça y est! Nous ne sommes pas peu fiers. Nous sommes allés au bout de notre rêve!  C’est un peu incroyable pour nous mais c’est arrivé…

Nous sommes en vacances depuis ce matin, après envoi des dernières éval au CNED, ce qui ne s’est pas fait sans mal car la connexion ici est vraiment lente. J’ai mis 6 heures à tout envoyer!

Stéphane et Daphné sont partis hier matin pour continuer leur voyage en Argentine, cette fois-çi en sac à dos et Pascal nous quitte ce soir. Snif… Je leur suis vraiment reconnaissante car la traversée aurait été beaucoup moins facile s’ils n’avaient pas été là!

Nous nous retrouvons donc en famille pour fêter noël. Yes!!! Thibault voudrait un doudou « grandes oreilles » et je n’arrive pas en trouver dans les magasins. Pour les savoyards, sachez que certains marins pensent que cela porte malheur de prononcer le mot « lapin » en bateau. Et même les enfants ne parlent plus que des « grandes oreilles ». Enfin, il ne me reste plus qu’à découper un tee shirt pour lui fabriquer un doudou d’ici là.  Je vais offrir un casier à Gaëtan pour qu’il essaie de nous pêcher une langouste…

Les enfants ont retrouvé leurs copains et nous pensons naviguer du côté de la côte sous le vent pour faire des nav plus tranquilles et rester avec nos amis. Il pleut en moyenne toutes les deux heures mais la pluie est chaude et nous sommes vite secs. Nous partons de la marina cet après midi afin d’aller mouiller vers Saint Anne, où les enfants pourront se baigner. Ici, au Marin, il y a des tonnes de bateaux les uns sur les autres et l’eau n’est pas suffisamment propre pour qu’on mette un orteil dans l’eau. Sinon, les Martiniquais sont très cool. L’ambiance est détendue. Cela me fait penser à la nonchalance de la Corse par certains côtés. Nous avons goûté le boudin antillais, les acras de morue et les ti-punchs et nous avons passé une soirée très sympa entre adultes dans un petit resto du coin, ce qui ne nous était pas arrivé depuis très longtemps. Par ailleurs, j »apprends à conduire l’annexe à fond la caisse pour aller à terre quand je le souhaite. C’est rigolo mais il faut faire attention car il y a des bancs de sable partout dans la baie.

Je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année et  pour ceux qui ont la chance de lever le pied, d’excellentes vacances!

Voici quelques photos de notre traversée

Départ de Mindelo

DepartMindelo

La pêche

peche6

peche5

Regarde! Papa, ce que j’ai pêché! C’est un thazard!

Peche4

peche3

peche1

peche2

Sandrine à la barre

Sandrinebarre2

Sandrinebarre1

Le ciel

Nuage

oiseau

couchersoleil

Terre! Arrivée en Martinique!

ArriveeMartinique

 

Plus qu’une nuit

Il est 18h00 au bateau (23h00 en France). Il nous reste 93.5 miles.
Avançons sous grand voile seule avec deux ris plein vent arrière. Le soleil
vient de se coucher et la mer est plus calme.

Nous avons pêché un thon et une bonite dans la journée et il nous reste la
daurade d’hier à manger également. Les enfants sont presque en vacances et
moi aussi du coup. Ils ont préparé des décorations de noël et sont heureux
d’accueillir leurs grands parents bretons pour les vacances. Reste à
envoyer toutes les éval de décembre au CNED en arrivant si on a du réseau.

Nous sommes obligés de barrer à tour de rôle depuis cet après-midi car le
pilote automatique a une pièce mécanique défectueuse qu’il nous faudra
réparer à l’arrivée. Tout va bien par ailleurs…

Plus que 40 heures!

Nous pensons arriver en Martinique mercredi matin. Nous avançons à 7 noeuds
de moyenne. Il y a une belle houle qui ne nous a pas empêché de finir
les éval de maths ce matin…

Nous finissons nos dernières conserves et il ne nous reste plus que
quelques pommes de terre dans le filet à légumes. Pas de panique, il nous
reste 10 boîtes de flageolets et de pêches au sirop et 5 kg de pâtes!!!

Nous sommes à 10 miles de Filao, le bateau de nos amis. C’est sympa, nous
nous parlons à la VHF mais nous ne parvenons pas à nous rapprocher pour le
moment. Plus que quelques heures et champagne sur le quai du Marin!

Fin de voyage un peu plus musclée

Nous avons 25 noeuds de vent avec des rafales à 35 noeuds voire 40 pendant
les grains qui sont assez nombreux dans le secteur. Nous avons pris notre
troisième ri et Gaëtan relâche un peu de foc en journée pour accélérer.
Nous avons fait les quarts à deux cette nuit pour être plus tranquilles.
L’équipage se relaie pour aller dormir sauf les enfants qui écrasent la
nuit et qui ont une pêche d’enfer la journée. On a quand même le temps de
manger un gâteau au goûter mais nous cuisinons moins qu’au début et
apprécions nos boîtes de conserves. Plus que 3 jours sans voir la terre!

Le vent ne faiblit plus!

Plus que 870 milles à 17h30 (21h30 heure française)! Je suis allée prendre
un deuxième ri avec Daphné avant la nuit. Vent établi à 25 noeuds, avec
rafales à 30. Nous sommes quasiment plein vent arrière. J’ai fait l’école
allongée dans la cabine avec les enfants, english lesson for Louane about
a trip in Australia…

Personne n’a le mal de mer car le vent est monté progressivement et nous
avons tous eu le temps de nous amariner.

Aux Antilles, les enfants auront les mêmes vacances que les copains en
France.

Pendant mon quart, je prépare d’ailleurs notre voyage avec Monique et
Bernard qui nous rejoignent le 18 décembre à la Martinique. Nous allons
rester environ 8 jours à la Martinique, 10 jours à la Dominique et 10 jours
à la Guadeloupe. Il y a pas mal de rando à faire. Monique, il faut prendre
vos chaussures de marche…

Pour les mouillages, je cherche un compromis entre coins sauvages et
mouillages proches d’une marina ou d’un village avec laverie, magasins et
lieu de location de voiture (pour partir en excursion sur l’île). Je n’ai
pas trop envie de laver les draps à la main! Et nous aimons bien visiter
l’intérieur des îles. Or, tout n’est pas accessible depuis le bateau. Et le
prix de location d’une voiture n’est pas excessif lorsque nous ne la
prenons que pour une journée.

Je vous laisse. Le soleil se couche et je retourne à mes lectures.

Je pense bien à vous qui êtes à terre et quand même, ça bouge le bateau!

Gros bisous

Mi transat

Nous avons fait la moitié du parcours en fin d’après-midi, soit 1030
milles. Le vent est là et ne devrait plus faiblir, en ce moment 25 noeuds,
1 ris, foc un peu roulé, 7.5 noeuds, 120° du vent apparent; on a convenu de
rester en dessous de 8 noeuds la nuit, pour le confort de l’équipage. Il
nous reste environ 150 heures de Nav, je vous laisse calculer l’ETA, la
moyenne, et la longueur de chacun des bords sachant que nous empannons a
85° bord sur bord, et que le vent vient en moyenne du 105. Je ramasse les
commentaires et donne la solution à l’arrivée.
Sur Zanzibar, ça pêche ! ça détruit du leurre et ça casse des lignes aussi.
On a enfin pu remonté un des coupable présumé : Sandrine a sorti un Tazar
de 97cm, belle dentition ! Ils ne mordent pas sur les lignes montée en
cable mais avec du nylon de 2.5mm et un hameçon de 8cm, on a eu le dernier
mot. Steph a sorti une daurade de 1 mètre, je garde le record mais pour
combien de temps ? On a remis a l’eau une petite daurade de 8 livres…
Arg, ça molli, je viens de renvoyer tout le génois …
Bref, nous avons fêter cette mi-parcours avec du poisson en papillote avec
une bonne note pour le Tazar qui nous change un peu de l’ordinaire 🙂

Le vent est là!

Nous avançons à 7 noeuds. Pour une fois, nous dépassons de loin les 100
milles par 24h00. C’est moins confortable pour faire le cned mais nous
pouvons espérer arriver mardi prochain. Nous ne croisons que très peu
de bateau. L’océan est si vaste! Nous sommes désormais bien placés et le
vent sera désormais de 15 noeuds minimum jusqu’à la Martinique. Nous
n’avons pas vu la 1ère semaine passer! le soleil tombe. J’ai dormi tout
l’après-midi. Pascal est à la barre. Steph et Daph préparent une vidéo sur
la transat. Les enfants regardent un dessin animé pendant que Gaëtan fait
du pain. Bizzz