Pilote et Salippette

Bonne progression hier matin jusqu’en fin d’aprem… puis panne de pilote automatique, Discussion avec Manu, Doc … Bricolage…
Seatalk failure, après enquête, ca ressemble un peu à invalid network voire stack overflow, pour les intimes.
On débranche et rebranche tout ce qu’on trouve dans la famille seatalk, et au bout de 2 heures, avec un peu de WD40, ca remarche. On a fait les quarts avec la corne de brume attachée a côté du safran, pour pouvoir appeler a l’aide les copains qui dorment, car une fois qu’on a sauté sur la barre, plus moyen de la lacher. On a trouvé une manip qui semble fonctionner (un seul fils à débrancher et rebrancher sur la commande de pilote… Le pb est un peu récurent, voila pour la partie Pilote.
La partie Salopette, c’est celle de ciré bien sure. C’est la première fois que je la sort depuis le départ.
Avec un peu de pot les 2 problèmes sont liés, et comme le mauvais temps ne devrait pas perdurer on va peut être s’en tirer comme ça.
En ce moment on ramasse les intérêts de notre progression Nord d’hier et
lente de la nuit, 8-9 nœuds, sur la route directe 819 milles de Gibraltar a 12h15 UTC.

Sinon je remplis mes obligations en suivant scrupuleusement les instructions écrites :
– Amener Balou aux toilettes et lui faire de gros câlins
– faire des bisous à bibiche
– Amener rosette dehors
– Caresser la tête à Dofin.

et non écrites :
Un calin aux copines de Coco Banane, Par contre big problème, je ne trouve pas Vache qui Rit et Crabcrab.
Ps : Fabienne, ne répond pas à  ce mail stp, c’est notre (chère) adresse iridium

24h des Acores

Départ à  8h30 comme prévu.Vent plus soutenu que sur les grib, qui nous a permis de faire un peu de route directe entre les iles de Sao Jorge et Terceira. Nous faisons route depuis au 60° à 125° du vent apparent, nous allons en effet chercher un peu de pression au Nord et une bascule prévue pour le milieu de la nuit prochaine. Ce matin, il nous reste 960 milles avant Gibraltar, soit une progression de 150 milles sur la route directe, ce qui est parfait. Le Cargo Bahri Jazan vient de se dérouter pour nous céder la priorité après un échange VHF. Nous collons à  notre progression virtuelle donnée par le logiciel de
routage : Soit les prévisions et les polaires de vitesse sont parfaites, soit les erreurs s’annulent… En tout cas, So far so good !